Article associacion occitana de fotbol

 	Composicion de l’equipa d’Occitània
Mercé als suportaires
Resultas  

Occitans - Cimbres : 5 à 0 

(JPEG)

En partant de la gauche A.Amiel,J.Leban,J.Cantier,B.Cantier,N.Christol,K.Foussereau,M.Rodriguez,P.Bru,A.Bachmann,J.Amiel,B.Massaré

Après une première victoire 5 à 2 la veille contre les Gallois, l’AOF a magistralement dominé son second match de poule hier, lundi 18 juin à 19H00 au stade de Radibor, devant 150 spectateurs. L’adversaire du soir était les Cimbres (Germanophones du nord de l’Italie). La victoire était impérative et Didier Amiel avait mis ses joueurs en garde avant le match « un match contre des italiens, ce n’est jamais facile ».

Les joueurs ont fait une très bonne entame de match après les consignes claires du seleccionaire : le match allait être décisif pour la qualification en quart de finale. Le message était bien passé puisque Julien Cantier décochait une frappe juste au dessus de la barre du portier italien au bout de seulement dix minutes. Le ton était donné.

Deux minutes plus tard, sur une action qui démarre par une relance de Kevin Foussereau qui décale côté droit Aymeric Amiel, le ballon termine dans les pieds de Pierre Bru qui, avec beaucoup de sang froid, pique la balle devant le gardien et ouvre le score pour l’AOF.

A la 16ème minute, Michael Rodriguez, pour sa seconde sélection et sa première titularisation sous les couleurs de l’AOF, récupère un ballon en milieu de terrain puis se fait crocheter par un défenseur dans la surface, l’arbitre ne bronche pas et les italiens peuvent souffler.

Les hommes de Didier Amiel ne relâchent pas et maintiennent une intensité de jeu qui asphyxie l’équipe adverse. A la 25ème minute, Michael Rodriguez, encore lui, déborde la défense sur con côté gauche et adresse un centre tendu au cordeau, repris au premier poteau par Boris Massaré par une tête puissante à mi hauteur. 2 à 0.

"Michael Rodriguez a été percutant et utilise parfaitement la profondeur." commentait Nicolas Desachy,président de l’AOF.

Il faut attendre ensuite la 38ème minute pour voir Michael Rodriguez adresser une frappe qui termine au dessus des cages adverses.Trois minutes plus tard, Julien Cantier, auteur d’une excellente prestation en milieu de terrain, aux côtés de son frère Bastien, délivre un ballon parfait à Michael Rodriguez qui se fait crocheter dans la surface. L’arbitre n’hésite pas et désigne le point de penalty. Pierre Bru se charge de le transformer.

"Bastien Cantier, par son positionnement juste devant la défense, a équilibré le milieu de terrain" livrait Didier Amiel à la fin du match.

Après une dernière action qui part d’une ouverture au pied du portier occitan Jimmy Leban pour son attaquant Pierre Bru, ce dernier tente un grand pont sur le gardien italien mais un défenseur revient et empêche que le score s’aggrave.

Le score à la mi temps est donc de 3 à 0.

(JPEG)

Après la pause, la même équipe est reconduite et le match repart sur le même rythme avec une nette domination occitane. Alors que le tonnerre gronde dans les vallées de Saxe, à la 55ème minute Julien Cantier sort l’artillerie lourde et décoche une frappe de 35 mètres qui passe, malheureusement, à quelques mètres des cages du gardien adverse.

Pendant une vingtaine de minutes, le jeu devenait plus équitable et les joueurs de l’AOF en profitaient pour faire tourner le ballon. Les Italiens continuaient d’y croire mais étaient à chaque fois stoppés par une défense impériale tenue par Alexis Bachmann et Kevin Foussereau.

Il faut alors attendre la 74ème minute pour voir le 4ème but de l’AOF. Sur un superbe centre tendu d’Aymeric Amiel, Pierre Bru s’offre un nouveau triplé et porte le score à 4 à 0.

La messe est dite, les hommes de Didier Amiel ont déjà la tête au dernier match de poule qui les opposera ce soir aux Danois d’Allemagne qui sera lui aussi décisif pour la qualification en phase finale.

Aymeric Amiel, auteur de son premier match dans le tournoi aura fourni une excellente prestation et aura été un capitaine exemplaire. Il est remplacé à la 77ème par Anthony Meunier et laisse le brassard à son frère Jordan.

Dans le même temps, Benjamin Bastier remplace Pierre Bru et l’entrée de Cédric Quéré permet de faire souffler Nicolas Christol qui commençait à ressentir quelques premières douleurs musculaires, après avoir fourni de nombreux efforts défensifs pour sa première titularisation.

Il aura fallu attendre la 82ème minute pour voir la première frappe italienne qui passe largement à côté des buts occitans.

En fin de match, plus exactement à la 84ème minute, sur un déboulé de 40 mètres sur le flanc gauche, Michael Rodriguez d’une très belle frappe croisée trompe une dernière fois le gardien adverse et le ballon termine dans le petit filet opposé. C’est la cinquième fois que le gardien récupère le ballon dans ses filets. Le moral italien est au plus bas.

Dans les dernières minutes, les italiens, valeureux, poussent et veulent vraiment sauver leur honneur. Avant le coup de sifflet final, une dernière frappe cadrée des italiens sera finalement facilement captée par Jimmy Leban.

A aucun moment les Cimbres n’ont eu la possibilité de prendre le contrôle du match. L’équipe de l’AOF a montré de l’expérience et de la qualité. Sans aucun doute, ce soir et pour son dernier match de poule, « contre les Danois d’Allemagne, l’Occitanie sera encore meilleure » nous livrait Didier Amiel.

(JPEG)



 

 


St John’s (Isle of Man) 0-2 Occitània
Tamil Eelam 0-5 Occitània
Sealand 0-8 Occitània
Occitanie- Sud Tyrol : 0 - 3
Occitans - Danois : 1 à 0
Occitans- Gallois : 5 à 2
Occitanie - Sahara Occidental 6-2
Occitània - Laponia 3-2

 

 

sit realisat amb SPIP e JCIZZO.com Logicial liure jos licéncia GNU/GPL
© 2004 Realisacion - IGEDMEDIA