Article associacion occitana de fotbol

 	Composicion de l’equipa d’Occitània
Mercé als suportaires
Resultas  

Occitans - Danois : 1 à 0 

La Seleccion obtient sa qualification pour les quarts de finale de l’EUROPEADA !


(JPEG)

De la gauche vers la droite : K.Foussereau(Cap), R.Véziat, A.Meunier, N.Christol, S.Picard, J.Cantier, A.Fuster, A.Bachmann, B.Bastier, C.Quéré, B.Massaré, P.Bru, M.Rodriguez, B.Cantier, J.Leban, A.Amiel, J.Amiel, D.Amiel.

Le match s’est déroulé à nouveau à Radibor devant environ 150 spectateurs acquis la veille à la cause Occitane. L’adversaire du soir était la minorité danoise d’Allemagne, demi-finaliste en 2008 et 1er ex-aequo de la poule avant la rencontre.

Avec deux victoires et 6 points au compteur, les joueurs de Didier Amiel, premiers de leur poule, étaient mathématiquement déjà qualifiés pour les quarts de finale, au coup d’envoi de l’arbitre.

Les consignes alors étaient claires, prendre du plaisir, ne pas prendre de cartons et éviter les blessures. Laisser le match aux adversaires pour autant ? Il n’en était pas question ! Didier Amiel en profitait cependant pour faire reposer certains de ses meilleurs éléments.

(JPEG)

L’entame de match était bonne, la place de premier de poule semblant être précieusement convoitée par les deux équipes. Le ballon circulait très vite et la qualité de jeu était nettement supérieure aux deux premières rencontres. Mais les deux équipes, de niveau très proche, faisaient jeu égal avec deux structures de jeu bien en place.

Coup dur à la 5ème minute quand, lancé en profondeur, Julien Cantier dribble le dernier défenseur et ce dernier lui bloque la cheville sur une intervention par derrière. Jordan Amiel le remplace alors et la compétition s’achève pour Julien Cantier, victime d’une entorse à la cheville.

Didier Amiel ne cachait pas sa déception au soir du match : « Julien est une de nos pièces maitresses dans l’animation du jeu offensif et était sans doute le joueur de la Seleccion le mieux à même de faire la différence pendant les phases finales »

Reprise du match et pas grand-chose à se mettre sous la dent au cours de cette première période de jeu si ce n’est deux belles interventions du portier occitan Rémy Véziat et une frappe flottante de 30 mètres de Cédric Quéré dans les arrêts de jeu qui se dirigeait dans la lucarne du gardien danois. Ce dernier était bien placé et réussissait à éviter l’ouverture du score d’une très belle claquette.

Score à la mi-temps : 0 à 0

A la reprise, les intentions des deux équipes étaient identiques, jouant tous les coups à fond et le public se régalant. Au bout de trois minutes, Rémy Véziat captait à nouveau facilement une frappe lointaine des danois.

A la 57ème minute, c’est au tour des occitans d’obtenir une belle occasion d’ouvrir le score. Sur un coup franc à 30 mètres frappé par Kevin Foussereau, capitaine du match, le ballon est repiqué de la tête par Cédric Quéré. Malheureusement c’est le portier Danois qui est à la réception de la remise.

Cinq minutes plus tard, Kevin Foussereau laisse sa place à Aymeric Amiel qui glisse côté gauche de la défense. Anthony Meunier prend le poste de défenseur central aux côtés d’Alexis Bachmann. C’est la première fois que Didier Amiel fait souffler le capitaine de la soirée. « Nous avons besoin de faire économiser nos meilleurs éléments car le chemin jusqu’à la finale est encore long et Kevin a déjà joué tous les matchs depuis le début de la compétition ».

A la 78ème, c’est au tour d’Aurélien Fuster de laisser sa place à Michael Rodriguez. Pour sa première titularisation sous les couleurs de l’AOF, Aurélien aura fourni de gros efforts défensifs en empêchant systématiquement les relances adverses et n’aura cessé de peser sur la défense Danoise.

Le rythme du match s’emballe alors et l’on sent qu’une des deux équipes peut l’emporter, à tout moment, sur un contre ou une erreur d’inattention. La deuxième place n’intéresse finalement personne.

La délivrance pour l’AOF viendra à 8 minutes du coup de sifflet final, d’une tête appuyée de Sébastien Picard sur un centre parfaitement dosé par Benjamin Bastier. Sébastien s’élève plus haut que tout le monde et d’une tête puissante fusille le gardien danois. Le banc occitan exulte, les spectateurs apprécient.

Les danois accusent le coup mais ne se résignent pas. A la 88ème minute, Rémy Véziat, auteur d’un match sans faute, doit fermer l’angle et effectuer une parade face à l’ailier danois qui lui adresse un vrai boulet de canon.

Le score ne bougera plus jusqu’au coup de sifflet final.

Score final : 1 à 0 pour l’Occitanie.

Dans un esprit très sportif et convivial, les deux équipes se retrouvent au milieu du terrain, échangent quelques mots, se mettent à chanter et à danser ensemble. Les photographes sont là pour immortaliser le moment. « Il est fort à parier que ces deux-là se retrouveront en finale » nous livrent alors un supporter du club local...

(JPEG)



 

 


St John’s (Isle of Man) 0-2 Occitània
Tamil Eelam 0-5 Occitània
Sealand 0-8 Occitània
Occitanie- Sud Tyrol : 0 - 3
Occitans - Cimbres : 5 à 0
Occitans- Gallois : 5 à 2
Occitanie - Sahara Occidental 6-2
Occitània - Laponia 3-2

 

 

sit realisat amb SPIP e JCIZZO.com Logicial liure jos licéncia GNU/GPL
© 2004 Realisacion - IGEDMEDIA